Les Zooms Verts à Utopia Tournefeuille PDF Imprimer Envoyer
politique - écologie - économie
Écrit par Michael   
Mardi, 14 Octobre 2014 17:12

Suite d'une petite série de projections de mon film « Un revenu pour la vie » dans les cinémas Utopia. Après Bordeaux le 15 septembre 2014 puis Montpellier le 18 septembre dans le cadre de la septième semaine internationale du revenu de base organisée par le Mouvement Français pour un Revenu de Base, Les Zooms Verts ont présenté ce documentaire à l'Utopia de Tournefeuille ce lundi 13 octobre, aux côtés de la coopérative DHR. Philippe Elusse représentait cette dernière, Jeanne Bourgon, Alem Alquier, Diego Feduzi, Catherine Lafont et moi-même représentions les Zooms Verts. Vous pouvez voir sur la photo suivante un échantillon de ces magnifiques personnes. Vous remarquerez particulièrement le plus photogénique d'entre nous tous, l'homme aux multiples talents, Alem Alquier ;)

 

Cette soirée était à la fois l'occasion d'inaugurer la version définitive de ce film qui a été retouché pendant le mois de septembre et aussi l'occasion d'inaugurer la collaboration nouvelle entre la coopérative DHR et les Zooms Verts. Une relation producteur/distributeur que nous allons maintenant définir et peaufiner de manière à donner à cette idée révolutionnaire qu'est le revenu de base la portée médiatique qu'elle mérite. Pour ce soir là, ce sera 96 personnes dans le public et un débat tardif où chacun a pu s'exprimer et s'interroger sur la pertinence de cette proposition.

Nous avons également été tout fièr de présenter au public, sur une très jolie table en bois digne des cinémas Utopia, les différents dvd que nous éditons de manière artisanale depuis 2012. Sept films peuvent être maintenant achetés en dvd : Sol Violette, l'éclosion d'une monnaie, Danse & Résonances, Les écrans ne s'éteindront pas avant les civilisations, La, dove batte il sole, Maïeuticiennes, Dernière étoile à droite, tout droit jusqu'au matin et De l'eau dans le gasoil. Un petit dernier fera son apparition en cette fin d'année 2014 : le dvd des trois créations pour un revenu de base regroupant donc le film documentaire, le film d'animation et la conférence gesticulée, trois projets qui vous sont pour l'instant présentés sur un site web dédié.

Merci à vous tous et toutes, merci au public, merci au cinéma Utopia de Toulouse & Tournefeuille pour avoir fait de cette soirée une magnifique première projection de mon film.

Avec toute ma gratitude

Michael Le Sauce

 
Intermittents ! PDF Imprimer Envoyer
politique - écologie - économie
Écrit par Alem   
Dimanche, 15 Juin 2014 10:42

Enfin quelqu'un qui remet tout à sa place : le combat des intermittents, loin d'être une plainte catégorielle de plus, est en fait une immense remise en question d'un triple système : celui du travail, de la culture et de la démocratie. Rien de moins.

Merci Edwy Plenel. À diffuser largement  !

 

 
Oyé ! Le Revenu de Base à la Chapelle ! PDF Imprimer Envoyer
politique - écologie - économie
Écrit par Michael   
Vendredi, 10 Mai 2013 07:36

 
La production DVD ! la voie de l'artisanat PDF Imprimer Envoyer
divers
Écrit par Alem   
Vendredi, 13 Juillet 2012 10:14

 

dvd solviolette recto 

Petit évènement quand même ! La production des DVD des Zooms Verts est lancée ! Déjà deux films sur les rails : Les écrans ne s’éteindront pas avant les civilisations de Bertrand Leduc, et Sol Violette, l’éclosion d'une monnaie. Ces DVD sont édités par nous-mêmes, nous avons établi une charte graphique pour l'occasion : papier recyclé de chez Adom Diffusion, sérigraphie à l’atelier du Collectif Encéphalographe, avec l’aide de l’Atelier Deux-Mille… Merci à Alex A4 et à Piat pour leur aide précieuse. Voici quelques prises de vues de la fabrication maison (Alem, Diego & Bertrand)…

 serigraphie alem diego bertrand

serigraphie diego bertrand

Les Zooms Verts ont déjà un lien privilégié avec la chose imprimée… il fallait bien à un moment ou à un autre mettre nous-mêmes les mains dans le cambouis ! (en l’occurrence, une encre à l’eau pas méchante). La sérigraphie est un procédé peu onéreux, très riche d'effets qu'on peut assez facilement contrôler, il faut juste prendre le temps de produire la quantité voulue… car il s’agit ici d’un vrai artisanat. Nous avons choisi cette voie car nous pensons que la matière que nous filmons en général est en phase avec ce mode de reproduction.

serigraphie solviolette planches

 

 
Entretien avec Corinne Morel Darleux PDF Imprimer Envoyer
politique - écologie - économie
Écrit par Michael   
Mardi, 17 Avril 2012 12:34

Toulouse, jour de grand meeting du Front de Gauche au capitole, Frédéric Bosqué et les zooms verts ont posé quelques questions à une militante écologiste et élue régionale du Parti de Gauche, Corinne Morel Darleux. 

Monnaies complémentaires, réindustrialisation, travail, précarité, revenu d'existence et planification écologique, nos questions sortent parfois du contexte de l'éléction présidentielle pour se situer, aussi, dans le moyen et long terme, et aborder des idées qui nous paraissent essentielles pour l'avenir et construire une véritable synthèse idéologique entre la gauche traditionnel et l'écologie politique, travail auquel Corinne Morel Darleux participe activement.

 
PrintBox - le son ! PDF Imprimer Envoyer
culture cinéma
Écrit par Alem   
Lundi, 05 Mars 2012 19:52

pb wab1

pb wab2

Ça y est ! Wab a enregistré la musique du petit film PrintBox ! Une journée de complicité sonore entre Mika, Wab et moi… des journées comme ça, j'aimerais bien renouveler ! La locomotive typographique n'a qu'à bien se tenir…

 
Les Zooms Verts ont leur candidat ! PDF Imprimer Envoyer
divers
Écrit par Michael   
Dimanche, 12 Février 2012 15:40

Convivialité, partage et amour. Il y en a assez pour tous, sans être dans l'excès.

Légalisons le bonheur ! avec Ugo Zanutto, notre candidat commun pour l'élection de la dernière chance !

 
À jeter !!! PDF Imprimer Envoyer
politique - écologie - économie
Écrit par Alem   
Jeudi, 26 Janvier 2012 15:16

Voici un excellent documentaire de Cosima Dannoritzer, où l’on apprend un tas de choses (qui ne sont pas à jeter !), comme cette ampoule qui éclaire depuis plus de cent ans…et ce cartel Phœbus qui a décrété la limitation à mille heures la durée de vie des lampes… Ce Monsieur Bernard London qui a le premier initié l’obsolescence programmée… sans se douter (et encore… était-il bien innocent ?) qu’à un moment ou à un autre, une croissance illimitée serait absurde !… Dans ce film on nous propose des solutions comme le C2C (Cradle to cradle) mais l’article du Wikipedia en anglais est beaucoup plus fourni : contributeurs francophones, à vos plumes !…
Et en prime (à la casse) voici un lien de Diego sur un guide de Greenpeace des fabricants électroniques qui font des efforts de recyclage… Bon à connaître..

 
Transition vers un monde sans pétrole PDF Imprimer Envoyer
politique - écologie - économie
Écrit par Alem   
Samedi, 31 Décembre 2011 12:10

Une conférence de Rob Hopkins, sur la transition et la résilience. Ideas worth spreading, « Les idées qui gagnent à être propagées » (c'est une traduction très approximative du slogan de TED, série de conférences captées et diffusées sur le net). Celle-ci (comme la plupart des autres) est en anglais et ici sous-titrée en français. Rob Hopkins lui, gagnerait à être beaucoup plus connu que son presqu'homonyme (Bob Hoskins – non pas que je veuille que ce dernier soit moins connu, j'aime bien cet acteur, au contraire…) car c'est l'initiateur entre autres des villes en transition en Angleterre, et, bien qu'il expose ses idées avec un fin accent irlandais, il est proprement scandaleux qu'il n'ait encore aucune entrée dans le wikipédia anglophone ! Peut-être faudrait-il encourager nos amis encyclopédistes d'outre-manche (et d'outre-Atlantique) à faire sa transition…

Merci à Éric Tourneret, le photographe-apiculteur, pour avoir relayé cette conférence.

Alem

 
Les Zooms à la fête de l'Huma PDF Imprimer Envoyer
divers
Écrit par Alem   
Jeudi, 22 Septembre 2011 20:46

fete huma 2011

[Je relaie ici un article de Jean-Marie : ]

Ce fut bref, mais très agréable. Les zooms verts ont fait une brève incursion à la fête de l'Humanité. Au niveau des concerts, les têtes d'affiches furent à l'image de ce pays…. installés dans la durée, comme par exemple Bernard Lavilliers qui a bercé mon adolescence et que je retouvais avec beaucoup de plaisir sur les mêmes rythmes, les mêmes paroles, les mêmes morceaux… qu'il y a trente ans. Ça fait plaisir mais les Zooms ils aiment le renouveau. On est sur terre dans un processus de création. Vive Augusto Boal. Nous sommes tous des artistes… et surtout toi qui es en train de lire ces lignes !

Après ce coup de coude, vient le gros bibi à Papi Lavilliers. Il a le mérite d'être de gauche… dans les mots et ce sont eux qui nous intéressent. Une phrase sortie de sa bouche entre deux textes que l'on doit certainement apprendre aujourd'hui en classe de cinquième : « Je hais la charité… on fait la charité lorsqu'une société est incapable d'appliquer la justice » Merci Papi Je t'aime. Il coule le même sang dans nos veines.

Lire la suite...
 
Utiliser le SOL Violette ! PDF Imprimer Envoyer
politique - écologie - économie
Écrit par Alem   
Dimanche, 18 Septembre 2011 15:19


Le Sol-violette : une monnaie alternative et... par bio_guy

 
La révolution technologique PDF Imprimer Envoyer
divers
Écrit par Alem   
Mardi, 06 Septembre 2011 13:23

Petit clin d’œil à Mika (rapport à son post précédent) eh eh... Merci Ugo d'avoir envoyé ça depuis Paris !

Alem

 
Pour un Internet libre et émancipateur PDF Imprimer Envoyer
politique - écologie - économie
Écrit par Michael   
Vendredi, 19 Août 2011 11:49

Voici un article écrit pour le journal Alter Echos dans un cahier consacré aux biens communs. 
Voir aussi le site d'Alters Echos.

 

Qu'est-ce qu'Internet ? Ou plutôt, qu'est internet pour la partie minoritaire du genre humain qui y a accès ? Quelle finalité lui donne-t-on ? Internet est devenu un espace de communication, de propagande, de publicité, de marketing, de business quasi-mondialement accessible. Mais pendant cette marche immatérielle de la mondialisation financière dont on connaît les conséquences, d'autres hommes, d'autres femmes, utilisent cet outil pour ce qu'il est : un système d'échange d'informations où règne la gratuité et le partage de connaissances.

Lire la suite...
 
Festival Résistances, festival humain PDF Imprimer Envoyer
culture cinéma
Jeudi, 21 Juillet 2011 15:58

Gaël, stagiaire chez les Zooms Verts en juillet-août 2011, s'est rendu au festival Résistances, qui a eu lieu en Ariège, à Foix, du 8 au 16 Juillet 2011. Après une semaine intense, riche de rencontres et de projections de films, il nous en livre son récit. Bonne lecture !


affiche2011petiteQuel point commun y a t-il entre un Maya du Guatemala, un ouvrier français du début des années 70 et un paranoïaque soigné en hôpital psychiatrique?

Il est évidemment difficile de rapprocher ces trois sujets. Pourtant à y regarder de plus près on se rend très vite compte qu'aussi différents soient ils, ces trois individus sont les vicitmes d'un seul et même bourreau, d'un seul et même système.

C'est ce que nous permet d'entrevoir le festival « résistances » à travers quatre thématiques : justice de classe, vieillesse et tabou, croissance et décroissance et ruée sur l'or vert. Cette programmation très éclectique pose un constat accablant, alarmant. Où que l'on regarde, les victimes du système néolibéral sont partout et elles sont très souvent sans défense, sans voix. Grâce aux travaux des réalisateurs regroupés dans un seul et même endroit, une tribune leur est donnée.

 

Cliquez ici pour lire la suite !
 
La bricole, c’est l’avenir PDF Imprimer Envoyer
divers
Écrit par Alem   
Lundi, 13 Juin 2011 12:09

Vous a-t-on déjà parlé du TV-B-Gone ? Mika en a fait un petit article il y a quelques mois sur ImaginaireLibre. Ici nous vous montrons comment on peut abolir les petits parasites de la vie sans être vu. Allez au restau, éteignez les télés qui empoisonnent l'existence, et mangez et discutez en toute quiétude.
La bricole, à l'image de Becky Stern, qui manie avec un talent égal le fer à souder et l'aiguille à coudre, fait partie des solutions qui nous sauveront de l'empire de la consommation obligatoire. Le DIY (Do It Yourself - Faites-Le Vous-Même) est en train de repartir comme dans les années 70. Youpi !

Alem

Merci à Geoffrey Dorne pour cette vidéo didactique, mais… sorry, c'est en anglais (bon, on comprend quand même un petit peu).

 


 
SOL-Violette, monnaie locale complémentaire PDF Imprimer Envoyer
politique - écologie - économie
Écrit par Alem   
Jeudi, 05 Mai 2011 14:18

alt

Ça y est, le Sol-Violette va commencer à circuler !

 

Les Zooms Verts travaillent depuis le mois de mars à la mémoire audiovisuelle de l'expérimentation du Sol Violette à Toulouse. Un documentaire de 52 mn verra le jour en mars 2012. En attendant, les informations à son sujet sont déjà nombreuses. Eve-Anne, membre de l'association CLAS-Violette (Comité Local d'Agrément Sol), a rédigé cet article très complet qui à le mérite de répondre aux questions les plus récurrentes. Merci à elle !

Des coupons d'échange de 1, 5 et 10 Sols... aux couleurs de la Ville... de véritables bulletins de vote.
Dès vendredi 6 mai, vous pourrez régler tout ou partie de vos achats en Sols chez des prestataires respectant l'Homme et la nature!

- C'est quoi une monnaie complémentaire? C'est quoi cette histoire de SOL-Violette?
Tout simplement une façon de se réapproprier la monnaie. Aujourd'hui, 1€ créé ne circule que 2,5 fois avant d'être annulé (remboursement de la dette) ou d'être confisqué par les marchés financiers. Pourtant, c'est la circulation de l'argent qui créé la richesse... alors si l'€ ne circule pas dans l'économie réelle (97% des échanges se font sur les marchés financiers), il faut trouver autre chose pour créer la richesse.
Avec une monnaie complémentaire, 1 Sol créé (en bloquant 1€ au Crédit Coop) est obligé de tourner, de passer de main en main... il ne peut être confisqué par les marchés financiers. S'il reste dans la poche de quelqu'un pendant 3 mois et un jour, il perd de sa valeur. D'autre part, quand le Sol est sorti du jeu (par quelqu'un qui veut le reconvertir en €), il perd une partie de sa valeur. Tous ces subterfuges n'ont qu'un but : faire circuler la monnaie pour créer de la richesse.

- Ca sert à quoi?
Ca sert donc à créer de la richesse... mais pas n'importe où! Seulement dans un cercle vertueux, chez des prestataires qui s'engagent du côté de l'Homme et de la nature!

- Qui créé les Sols?
La Mairie de Toulouse qui a voté un budget conséquent pour l'expérimentation qui démarre dans quelques jours. Une partie de ces Sols sera distribuée à des bénéficiaires des aides sociales (30 chômeurs de 3 maisons de chômeurs recevront ainsi 30 Sols par mois pendant toute la durée de l'expérimentation), une autre partie sera distribuée à quelques "ambassadeurs du Sol", identifiés par les prestataires et qui recevront une carte d'adhérent et 30 Sols. D'autre part, la Mairie pourra accorder des subventions €+Sols.
Nous, les consommateurs ou Solistes, en convertissant quelques € en Sols.
Les entreprises agréées qui peuvent également amorcer la pompe en convertissant qqs € en Sols et en récompensant en Sols certains clients (par exemple).

Lire la suite...
 
Le larsen PDF Imprimer Envoyer
culture cinéma
Écrit par Alem   
Jeudi, 28 Avril 2011 23:39

J’ai remarqué que dans le cinéma américain (et ce depuis l’avènement du sonore, à mon avis), lorsque des protagonistes saisissent un micro pour parler ou pour chanter sur une scène ou dans une assemblée quelconque, ce geste s’accompagne à 99% des cas par un (plus ou moins léger) effet larsen. Ça devient tellement la règle que j’attends le larsen avec impatience dès que j’aperçois un micro dans le champ qui ne demande qu’à être saisi. C’est comme un réflexe pavlovien. Le problème, c’est que quiconque a l’expérience de la scène sait qu’il n’y a aucune raison objective qu’un larsen se fasse entendre dès qu’on saisit un micro, à moins que celui-ci soit placé devant un haut-parleur (baffle sur les côtés, ou retour « bain de pied »…), ce qui est rarissime, ou bien carrément volontaire pour produire cet effet. On peut en déduire plusieurs choses :
1/ le passage sémantique d’un univers à un autre : le son propre du film est perturbé soudainement par un larsen qui annonce un tout autre son : celui qui passe par une sono. Et effectivement le son qui suit immédiatement le larsen n’a rien à voir avec le reste du film, il est enrobé dans la plupart des cas d’une puissante réverb, ou par d’autres effets.
2/ Ne faudrait-il pas chercher du côté d’un « complexe d’infériorité (ou de supériorité, c’est la même chose) technologique » présent dans la culture américaine, qui dévoilerait une certaine culpabilité du « moindre niveau technique » : par exemple une manière de dire « nous avons certes les meilleurs studios et la meilleure technologie du monde (pour ce qui est du cinéma), mais en revanche nous avons conservé une certaine vétusté dans la pratique scénique… Et c’est ce contraste qui serait exploité comme un ressort narratif, et qui se révèle si criant (c’est le mot, en fait) dans ces films… ?
Or cette manie gagne également ce côté-ci de l’Atlantique ! Depuis peu (les années 2000) même les films français ont leur larsen accompagnant la prise de micro. C’est sûrement intéressant une ou deux fois ; au-delà, ça devient lassant. J’affirme qu’il s’agit dans ce cas d’un effet de mode et rien d’autre. On attend du cinéma français qu’il soit autre chose que suiviste.

Alem

 


Joomla templates by a4joomla